SNHPG   CHRONOLOGIE DE L'HISTOIRE DE LA GENDARMERIE   HISTOIRE DE LA GENDARMERIE   TEXTES FONDATEURS   TEXTES OFFICIELS   BIBLIOGRAPHIE   DICTIONNAIRE HISTORIQUE   TÉMOIGNAGES   COLONISATION ET DÉCOLONISATION   GENDARMERIES ÉTRANGÈRES



Colonisation et décolonisation

Trier par pays :



Les gendarmes tus Alger

À ses 297 tués et ses 1 509 blessés tombés en Algérie depuis le début de la rébellion, la Gendarmerie nationale à la douleur d’ajouter les 14 morts et les 90 blessés victimes des événements survenus à Alger le 24 janvier 1960 :

  • lieutenant CASTAING Maurice - chevalier de la Légion d’honneur ;
  • lieutenant EJARQUE Jean-Marie - chevalier de la Légion d’honneur ;
  • adjudant GEERAERT Édouard - chevalier de la Légion d’honneur ;
  • mdl/chef MILON René - chevalier de la Légion d’honneur ;
  • gendarme LEMAITRE Jean - chevalier de la Légion d’honneur ;
  • mdl/chef FRANIATTE Jean - Médaille militaire ;
  • mdl/chef MONCIAUD Antoine - Médaille militaire ;
  • gendarme CAIS Lucien - Médaille militaire ;
  • gendarme CARMAGNAT Marcel - Médaille militaire ;
  • gendarme CHESNAU Claude - Médaille militaire ;
  • gendarme LEFIN Jean - Médaille militaire ;
  • gendarme MORIN Paul - Médaille militaire ;
  • gendarme ROBERT Maurice - Médaille militaire ;
  • gendarme TINET Alexandre - Médaille militaire.


Citation à l’ordre de la Gendarmerie nationale

« Le 24 janvier 1960, chargé de participer à Alger à une difficile opération de maintien de l’ordre exigeant une stricte obéissance aux ordres reçus et une totale abnégation, s’est acquitté de sa mission avec le plus grand courage. Est tombé mortellement frappé au cours de la mission. »

Cette citation comporte l’attribution de la Médaille de la Gendarmerie nationale

«... ils ont tiré sur le service d’ordre et tué de bons soldats... »
Général de Gaulle (28 janvier 1960)

Les obsèques des officiers, gradés et gendarmes tués le 24 janvier 1960 à Alger ont eu lieu dans cette ville le 28 janvier 1960.

Retour en haut